Cabinets d'avocats et transparence

Par Philippe Melot le mercredi 01 mai 2013
Management des Cabinets d'avocats

L'initiative est assez originale pour mériter un coup de projecteur : le cabinet de Gaulle Fleurance et Associés vient de publier cette année comme chaque année depuis 2007, un rapport d'activité semblable à celui des sociétés cotées.

Y figurent la présentation du cabinet, sa stratégie, ses performances financières et sociétales, ses pôles d'activité, sa gouvernance, son back-office, ses engagements citoyens. Certes les informations factuelles côtoient les qualités autoproclamées inhérentes à toute plaquette de présentation de cabinet.
En cela il est clair que le vocable "rapport d'activité" ne doit pas tromper : il s'agit de montrer au client et prospect le cabinet sous son jour le plus favorable.
Mais il y a plus : un véritable souci d'originalité et de transparence bien rare parmi les cabinets d'avocats d'affaires, dont la communication est très généralement stéréotypée.

Ce type de communication transparente s'inscrit dans une tendance marquée depuis une dizaine d'années à la "commercialisation" de la prestation juridique et judiciaire. Sur un marché très concurrentiel et atomisé (150 cabinets significatifs à Paris), où les clients lancent de plus en plus d'appels d'offres et sélectionnent des "panels", la culture de profession libérale feutrée et opaque disparait au profit d'une mise en concurrence quasi systématique sur la base de critères objectifs.
Dès lors la communication -pour ne pas dire la publicité- devient une condition sine qua non du développement du cabinet : un nom de marque court, un site internet attractif, une présence dans les classements, une newletter, des interventions dans les conférences, des articles dans la presse, bref les avocats com-mu-niquent ! Beaucoup s'y prêtent avec regret, d'autant que les budgets sont significatifs. Certains, comme de Gaulle Fleurance, choisissent d'innover et de devancer le mouvement. Ils ont raison, car la tendance à la transparence et la concurrence des professions du droit parait irréversible.

← Best legal departments 2013: great expectations for in-house lawyers

Bilan professionnel pour juristes et avocats →

Retour à la liste des articles

Tous les articles